Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Partager
Partager sur email
Partager

Whisky Quickly #1 — 8 SEPTEMBRE 2019

Cher ami du whisky,

Voici notre premier Whisky Quickly ! En quelques minutes, on vous partage ce qu’on a aperçu sur la planète whisky ces dernières semaines.

A dimanche prochain,

Robin & Julien

#1 : 🤖

Anne-Sophie (co-propriétaire du Hopscotch à Toulouse) a pu goûter en avant-première au Mackmyra conçu avec l’aide de l’intelligence artificielle et dont on vous avait parlé il y a quelques mois ici même.

Overall, it is very consensual, a nice everyday dram that I would happily sip if I were served it at a friend’s! So yes, I guess the AI got it right when it came to create something that would suit most palates, but by trying to please everyone, you also risk losing this sparkle that makes a distillery unique!

Lire son compte-rendu complet sur son blog, en anglais.

#2 : 🤓

Pendant que certains se tournent vers les machines pour innover, d’autres expérimentent… sur les levures !

Dans la fabrication du whisky, les levures sont utilisées pour fermenter le mash. Le mash est une infusion du malt dans de l’eau chaude, un procédé similaire au brassage dans la fabrication de bière. C’est à ce “jus de malt” très sucré (l’eau chaude libère les sucres du malt) qu’on ajoute des levures: elles transformeront le sucre en alcool par fermentation, et on obtiendra une “bière de malt” appelée wash (c’est ce wash qui sera ensuite distillé).

Alors que la plupart des distilleries écossaises utilisent la même levure pour leur fermentation, des chercheurs d’Edimbourg expérimentent d’autres types de levures pour voir l’influence qu’elles pourraient avoir sur le wash et sur le distillat (new spirit).

C’est geek, ça n’aura peut-être pas autant d’influence que les types de fûts, mais leurs résultats (publiés en septembre 2020) seront attendus avec impatience !

L’article en anglais est ici. Et pour aller beaucoup plus loin sur les levures, le même site a aussi publié cet article bien fouillé.

#3 : 📚

C’est la rentrée et qui dit rentrée, dit “nouveautés”. Et plusieurs distilleries en ont dévoilées récemment…

La micro-distillerie expérimentale irlandaise “Method & Madness” (chez Midleton) vient de sortir deux nouveaux whiskies (photo ci-dessous) : un Single Pot Still fini en fût de bois de cerisier sauvage, et un autre fini en fût d’acacia !!
On avait beaucoup aimé leur whisky fini en fût de chêne hongrois (alors que la finition en fût de châtaignier attend encore son tour au Hopscotch), et ces deux nouvelles expérimentations nous excitent bien 🙂

La distillerie Arran, sur l’île du même nom, a elle dévoilé de nouveaux packaging. Plutôt sympas à l’image, hâte de voir les bouteilles en vrai.

Au rang des sorties, Laphroaig a également annoncé l’arrivée d’un nouveau single malt de 16 ans d’âge. Pas certain qu’il soit dans la gamme permanente, affaire à suivre.

Enfin, Glenfiddich a aussi fait parler d’elle cette semaine, en sortant son “Grand Cru”, un whisky fini en fût de champagne. Pas encore de retour sur ce que ça vaut, mais ici, on n’est pas des grands fans de ce genre de whiskies très “marketés” pour leur donner un côté luxueux.

Ça vous a plu ?

Inscrivez-vous à la newsletter WhiskyWeekly et recevez ce genre de billet chaque dimanche dans votre boîte de réception.