Share on facebook
Partager
Share on twitter
Partager
Share on email
Partager

Whisky Quickly #12 — 19 janvier 2020

Cher ami du whisky,

Toujours trop peu de temps en ce moment pour écrire de longs articles autour du whisky, alors on continue avec nos versions express !

Deux sujets cette semaine :

  • encore et toujours la SMWS
  • encore des réflexions bien senties pondues par Christine Lambert

A bientôt,

Robin

#1 : 👋

Il est enfin là !!

Qui ?

Notre groupe Facebook de fans de la SMWS !

On vous a parlé de cette idée à plusieurs reprises ces derniers mois, et c’est officiel : les membres et les fans de la society ont un endroit “virtuel” où se retrouver et échanger sur leurs coups de coeurs, sur leurs impressions, sur leurs craquages et tout et tout (pour un endroit “physique”, on n’a pas encore trouvé mieux que le Hopscotch).

Bref, on a testé ça en petit comité depuis quelques semaines et “le groupe vit bien” comme on dirait à Clairefontaine.

NB : non, on n’a toujours aucun lien avec la SMWS, on est juste toujours aussi fans de ce qu’ils font, et on adore échanger avec d’autres amateurs qui partagent notre enthousiasme au sujet de ce club (le highlight de la dégustation SMWS de lundi dernier n’était d’ailleurs pas un whisky, c’était la superbe ambiance entre tous les participants).

NB, bis : y’a un petit système d’approbation pour faire partie du groupe, il suffit de renseigner votre numéro de membre ou celui d’un ami membre si vous ne l’êtes pas.

NB, ter : n’hésitez pas à convier vos potes !

On se voit là-bas 👋

#2 : 😕


Une fois n’est pas coutume, je ne vous détaillerai pas la dégustation SMWS à laquelle j’ai assisté lundi dernier au Hopscotch.

Pour la simple raison qu’on a tous été un peu déçus par l’assortiment proposé.

Après avoir envoyé du très lourd dans sa sélection de décembre, nos amis écossais se sont laissés aller en ce début d’année :

  • trois bouteilles sur 6 d’un même profil aromatique : pas top pour la diversité ;
  • aucune bouteille affichant le “nouveau design” qu’on aurait bien aimé voir : on dirait qu’ils nous ont sorti les fonds de placard ;
  • encore un blend (tourbé, pas encore sorti) pas terrible ;
  • et surtout aucun vrai coup de coeur, que ce soit pour moi ou pour la plupart des autres convives — bien que le Slubbing Billy and spotted dick (Glen Scotia) ait bien plu à l’assistance.

Ce que je retiens de cette soirée, c’est (comme je le disais plus haut) la belle ambiance qui a régné, avec un mélange de têtes connues et de nouveaux venus, tous passionnés par le sujet.

Vivement la prochaine !

#3 : 🗞

Et on termine cette newsletter avec une petite lecture du soir signée par la prolifique Christine Lambert, qui a partagé ses réflexions sur cette mode du Dry January et ce qu’elle montre de notre société actuelle.

Ça ne parle pas directement de whisky, c’est plutôt sérieux et engagé, et j’ai trouvé ça intéressant à lire.

Ça vous a plu ?

Nous n’envoyons plus de nouvelles newsletters depuis avril 2020.

Vous pouvez retrouver toutes nos éditions sur notre site ou ajouter votre email à notre liste de diffusion pour être informé si on rallume la machine.